Sentiers

Entre deux

Accueil > Le meilleur est avenir ... > Après avoir évité le pire, œuvrer au meilleur !

Après avoir évité le pire, œuvrer au meilleur !

dimanche 7 mai 2017

Après un an de campagne électorale hors du commun, les Français ont su éviter le pire. Ils ont su résister aux Sirènes qui ont entrainé, un temps seulement espère-t-on, les Polonais, le Hongrois, les Américains, les Britanniques peut-être, à s’écarter de leurs voies démocratiques.
Et pourtant, il y a 15 ans, ne nous étions pas promis : Plus jamais cela ? Qu’avons-nous manqué ? Qu’avons-nous négligé ? Qu’avons-nous ignoré ?
Pourquoi avoir promis "Mon ennemi, c’est la finance" et avoir si peu fait ou insuffisamment expliqué ? Mais à l’inverse, comment avoir pu contribuer, avec tant de légèreté, à éroder la confiance dans les institutions démocratiques ? Le "système" rejeté ne peut pas être le rejet des institutions sauf à parier pour le chaos. Mais, alors, n’eut-il pas fallu davantage préciser en quoi consiste le système rejeté ?
A présent le Président, même élu en revendiquant de bousculer les jeux habituels et les organisations en place, ne pourra pas, et heureusement, faire seul émerger les réformes souhaitables. Le parlement aura un rôle déterminant. Et notre vote aux législatives doit pouvoir s’établir en toute clarté. Certains envisagent une cohabitation. Est-ce la meilleure voie pour éviter le désastre dans cinq ans ? Y aura-t-il une majorité sur la base du programme du Président élu ? Un programme de législature pourrait-il, non pas le critiquer et le combattre, mais le compléter et, éventuellement, l’amender ? Nous avons besoin, de la part des candidats à la responsabilité de député, non pas de vagues déclarations générales, non pas d’invectives, mais des choix précis et clairs concernant ce qui est déjà sur la table ou sur qui manque.
Cette étape est essentielle, mais rien ne sera acquis pour autant sans que les citoyens ne s’attachent à défendre et consolider la cité. Celle-ci commence à notre porte, mais elle s’étend aujourd’hui jusqu’à la Maison commune que le Monde est devenu à notre insu en passant notamment par l’Europe [1]. Deux ouvrages donnent des clés pour lutter contre la violence qui nous assaille, mais qui s’enracine dans la nature humaine elle-même. Je reprends les deux citations qui concluent le premier de Raffaele Simone :

  • « Il est aussi facile de perdre la démocratie qu’il est difficile de la reconstruire [2]. »
  • « Les mouvements totalitaires usent et abusent des libertés démocratiques pour les détruire [3]. »

Le second, de Frédéric Worms, explicite qu’il n’y a pas, qu’il ne peut y avoir de démocratie parfaite et aboutie pas plus et qu’il n’est possible de s’exonérer de combats pragmatiques et précis pour améliorer les formes démocratiques et les adapter aux exigences des temps. Et, « les ébranlements de l’époque » appellent à lutter contre « le soupçon ou le cynisme, renforcés par Internet ; le racisme, nourri par le terrorisme ; l’ultralibéralisme, aggravé par la mondialisation. »


[2Norberto Bobbio - 1976

[3Hannah Arendt - 1951

Messages

  • Le résultat de cette élection accroît ma "modestie" à l’égard des évènements
    Qui aurait misé il y a un an un kopec sur l’élection d’EM comme chef de l’Etat ?
    Globalement j’en suis assez satisfait ; ça aurait pu être pire
    Néanmoins, en 2002, le candidat d’extrème droite recueillait 5 millions de voix ; quinze ans après, en 2017, la candidate d’extrème droite recueille plus de 10 millions de voix, PLUS de DEUX FOIS PLUS. Ces votants se trouvent parmi les pauvres gens qui galèrent tout au long de l’année qui réclament protection attention et soutien et ont le sentiment de n’être pas entendus.
    L’équipe nouvellement aux affaires doit en faire une priorité

  • Mon cher Pierre,
    Je ne participe habituellement pas à l’agitation des réseaux sociaux, mais là je fais une exception en réaction à ton bonheur d’avoir évité le pire, mais qui a amené le pire ?
    Souviens-toi de 86, la tactique électorale de F. Mitterand qui a fait émerger le FN et bien voilà plus de 30 ans que le PS lui a donné une visibilité qu’il n’a jamais perdue et même renforcée en 2002 où pour la première fois tu lui as courageusement fait barrage (je ne crois pas me tromper ?) avec le succès que l’on sait grâce à Chirac... Je te précise que ce jour d’élection je me suis bien gardé de faire un tour dans l’isoloir, préférant une balade en montagne. Je précise aussi que dès le 1ier tour j’avais voté à contre cœur pour le looser, L. Jospin, craignant le pire qui finalement est arrivé, tu vois moi aussi il m’arrive de voter utile. Nous sommes donc passés de 9,65% à 16,86% de soutien pour le FN. Passons sur l’ère Chirac dont le seul fait de bravoure fut le refus de la (2ième) guerre d’Irak en te rappelant que pour la 1ière, l’icône, je veux dire notre président d’alors disais : "…il faut bien que la France tienne son rang…". Je crois bien qu’une digne politique extérieure de la France est morte depuis Louis XIV, avec un bref intermède gaullien (moi aussi je peux me révéler gaullien (pas gaulliste !) en vertu de la règle Pareto Cf. infra) mais restons sur le terrain franco-français. L’épisode suivant fut le mensonge d’Hollande, d’entrée de mandat jusqu’à sa sortie pitoyable, il en payé le prix. Je crois aujourd’hui qu’en fait le PS est mort en 1983, non pas pour avoir perdu ses illusions mais pour n’avoir pas trouvé d’alternatives, 30 ans de désert idéologique jusqu’aux propositions sorties du chapeau par le petit soldat Hamon, trop tard, trop mal exposées. Et en plus il a préféré sauver la baraque socialo (au sens littéral) que faire équipe avec un renégat, résultat 6,36 + 19,58 = mieux que Macron… face à une droite explosée… Peut être vise t-il 2022 ? Là je crois que nous sommes partis pour une ère Macron, deux, trois mandats et encore il n’aura que 54 ans. Alors nous avons la chance d’avoir un président ni de droite ni de gauche, pardon de droite et de gauche. Comme moi. Pour simplifier et me faire comprendre je me décris globalement 80% à gauche et 20% à droite, lui c’est l’inverse. Je reviens au 2ième tour où j’ai voté blanc, que de quasi insultes reçues sur le manque de "civisme" de ces citoyens de seconde zone qui n’ont rien compris à la fois sur le danger quasi nazi et sur la rudesse de la mondialisation contre laquelle rien n’est possible, pas de plan B en quelque sorte comme en 2005. Alors tu vois les scores du FN sont passés de 9,65 à 33,90% mettons même 40% si elle ne s’était pas sabordée lors du débat. Je ne veux pas reprendre les termes du FN au sujet du complot médiatico-politique, je préfère celui de soft power pour diagnostiquer une grande épidémie chez mes "camarades" d’antan. Je ne sais pas quels organes sont atteints, cerveau, cœur ou portefeuille. Peu de personnes ont compris que le FN ne veut pas du pouvoir, déjà le père en était embarrassé et la fille déboussolée, à croire que Dupont-Aignan était en mission commandée pour un sabordage. Autrement qui ne voit pas que le FN vit sur les rancœurs et si par aventure elles disparaissaient, lui aussi passerait sous la barre des 10% qui est sa vraie valeur. La question que je me pose est de savoir quelles formes (violentes) prendront les futures révoltes sociales, une guerre civile, une violence à la brésilienne, une corruption à la russe ou plus probablement une société à deux vitesses pleines de ghettos… et d’organisations ou fondation caritatives cette fois à l’américaine ? Chez nous ou ailleurs d’ailleurs.
    Sans rancune camarade !
    GL

  • Heureux aussi, cher André-Jean, de te lire et de saluer ton (hyper) activité. Rassure toi je tempère ma colère, mes déceptions ou inquiétudes car je "sais" que le Monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez (Jacques Lecomte) … J’ai la chance comme trop peu d’individus de ne pas subir de réelles contraintes. En fait la seule inconnue qui m’échappe et je pense à tout individu un minimum conscient, est celle de la vitesse des changements en particulier dans les domaines des phénomènes naturels. Saurons nous nous adapter ou quel Monde laisserons-nous ?
    Cordialement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)