Sentiers

Entre deux

Accueil > Pierre sur pierres ... > Dans l’action contre le réchauffement climatique, le moment est venu de (...)

Dans l’action contre le réchauffement climatique, le moment est venu de construire en bois

mardi 30 août 2016

Dans sa Décision n° 2013-317 QPC du 24 mai 2013, prise sur la requête introduite par le Syndicat français de l’industrie cimentière et la Fédération de l’industrie du béton, le Conseil constitutionnel a relevé qu’en « donnant compétence, de façon générale au Gouvernement pour fixer les conditions dans lesquelles " certaines constructions nouvelles doivent comporter une quantité minimale de matériaux en bois" le paragraphe V de l’article L. 224-1 du code de l’environnement a porté aux exigences découlant de l’article 4 de la Déclaration de 1789, notamment à la liberté d’entreprendre, une atteinte qui n’est pas justifiée par un motif d’intérêt général en lien direct avec l’objectif poursuivi ».

Depuis, la dimension d’intérêt général de la lutte contre les émissions de GES, au premier rang desquels se trouve le gaz carbonique CO2, a été accrue par la loi sur la transition énergétique et l’Accord de Paris.
Les analyses de cycle de vie ont confirmé que l’utilisation du bois dans la construction ...

  • est un mode de stockage de long terme du CO2 prélevé dans l’atmosphère par la photosynthèse,
  • réduit l’utilisation de matériaux dont la fabrication est fortement émettrice de CO2 (acier, ciment, plastic, etc.),
  • économise des émissions liées aux transports par sa légèreté par rapport aux autres matériaux,
  • offre une seconde substitution lors du démantèlement du bâtiment par l’utilisation du bois de démolition pour des placages, des meubles ou de la chaleur.

... et ceci nonobstant les avantages économiques à développer la filière bois dans notre pays.

Le rapport du CGAAER, sur la base de calculs détaillés sur Les contributions possibles de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique, préconise une utilisation accrue du bois notamment dans la construction. Le Manifeste du Shift Project pour décarboner l’UE d’ici 2050, avec des estimations référencées, formule la proposition de Multiplier par trois le volume de bois dans la construction.

Dans une tribune publiée par Le Monde le 30 août 2016, Laurent Fabius, Président du Conseil Constitutionnel et ancien Président de la COP21 déclare « Dans l’action contre le réchauffement climatique, le moment est venu d’accélérer ». Alors, aujourd’hui, en s’appuyant sur l’accord de Paris (comme sur les recommandation du GIEC) et sur les connaissances sur le rôle de stockage de CO2 du bois, comment formuler une politique publique compatible avec nos textes fondamentaux, pour atteindre cet objectif : augmenter sensiblement la part du matériaux bois dans la construction ?

Messages

  • Cette question mérite une argumentation correctement documentée. Les destructions de forêts sont suffisamment inquiétantes, en particulier pour les bois précieux et les zones tropicales humides sources de biodiversité, pour justifier une politique internationale établie sur de vraies bases scientifiques et non sur les mouvements d’humeur d’assemblées de politiciens.

    Voir en ligne : Président Prospective 2100

  • Du bois, oui mais à condition qu’il ne provienne ni de zones victimes de déforestation ni de contrées lointaines : du bois issu d’une agriculture raisonnée.

  • Oui Le moment est venu mais certains n’ont pas attendus cette soudaine évidence pour promouvoir des stratégies bois dans la construction y compris pour des immeubles de grande hauteur
    Si le bois est un matériau parlant pour tous car faisant partie de notre culture et de notre histoire, le sujet est beaucoup plus large avec les biomatériaux en général mais aussi les matériaux hybrides (organiques et inorganiques) et les "matériaux à la demande" en particulier pour leur performance plus en adéquation avec leurs usages
    Ces innovations sont bien moins connues et beaucoup plus éloignées de nos traditions en particulier universitaires. Pratiquement inexistants, il y a 5 ans, ces matériaux ont depuis fait une percée fulgurante.
    Ils ne sont pas prêts de s’arrêter dans leur développement, car ces matériaux d’un genre nouveaux peuvent être à la base d’une économie verte pleine d’avenir. En effet, ils sont pour l’essentiel, basés sur un constituant quasi infini : le soleil et un autre en croissance : le CO2. En ce qui concerne l’eau, également un constituant important et disponible, son utilisation dans le cycle de la biomasse lui permet d’être purifiée
    De plus, ces filières commencent à devenir rentables.

  • 1 La Commande Publique doit rendre l’Etat et les collectivités et les Etablissements publics exemplaires en ce domaine.
    2 Elle doit en conséquence entraîner le marché dans la bonne direction.

    Voici comment, exprimé avec la terminologie officielle qui permet de donner à ma préconisation sa nécessaire légitimité technique.
    Le pouvoir adjudicateur, ou l’entité adjudicatrice, missionnera l’Acheteur public en ce sens :
    3 spécification du besoin d’utilisation majoritaire du bois et des ses composés, accompagnée de sa justification juridique,
    4 clause d’exécution du marché public pour la démarche de progrès continu dans le recours à ces matériaux pour la construction, l’entretien et l’amélioration de l’immeuble, et pour optimiser leur fin de vie,
    5 les critères de choix de l’attributaire comporteront la valeur monétarisée des externalités positives et/ou négatives découlant du recours à ces matériaux et qui sont localement importantes, par exemple les consommations hydriques de la ressource "bois" utilisée. Ce dernier point a pour finalité de préparer l’avenir en influençant favorablement la gestion anthropique des écosystèmes qui produisent les aménités et les services écosystémiques ainsi utilisées.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)