Sentiers

Entre deux

Accueil > Par monts et par vaux ... > Split - Dubrovnik - Kornati : naviguer entre les îles Croates

Split - Dubrovnik - Kornati : naviguer entre les îles Croates

mardi 28 juillet 2015, par André-Jean

Discuter des destinations, savoir qui est intéressé et disponible, deux années pour murir un projet, l’équipage sera composé d’André-Jean, Pierre, François, Manon, Martin. Passer l’examen de radiotéléphonie marine (obligatoire pour louer un voilier en Croatie), recevoir en cadeau le Guide de navigation en Adriatique - Imray Vagnon et le compulser, visiter le salon nautique 2014 pour retenir le voilier, la préparation s’intensifie.

Samedi 11 juillet 2015, pendant le vol de Paris à Split les jeunes projettent les menus et l’approvisionnement. Nous n’aurons qu’à apprécier l’abondance, la variété, la fraicheur, les goûts tout au long des deux semaines. Nous rejoignons la Marina Kastela (spécialisée dans la location de plaisance) à un quart d’heure de taxi de l’aéroport. Les courses sont faites sur place. Le voilier, un Sun Odyssey 45 d’une dizaine d’années, loué à SAILCROATIA par l’intermédiaire de Vents de Mer, est pris en main.

L’intention est évidemment de naviguer entre les innombrables iles de la côte croate et de découvrir des mouillages enchanteurs. Nous pourrions descendre au sud-est jusqu’à Dubrovnik, nous arrêter dans le parc naturel de Otok (Ile) Mljet, remonter au nord-ouest jusqu’à celui des iles Kornati. N’est-ce pas trop long, trop de navigation ?

... et, déjà, quelques photos en ligne...

Des Kornati à Dubrovnik
Vue de la côte Croate extrait de Google Maps.

Étapes adriatiques du 11 au 25 août 2015

En italique sous le titre des étapes, les pages renvoient au Guide de la navigation en Mer Adriatique, édition parue le 03/12/2012, les horaires de la journée sont ceux de la navigation (dont au moteur), le vent est indiqué par sa force, la distance estimée en ligne droite en mn (miles nautiques). Le récit de chacune des étapes est composé, illustré et signé par un des membres de l’équipage.

Retour au sommaire des étapes

Samedi 11 : Kastela Marina

Split - (p. 167)

Retour au sommaire des étapes

Dimanche 12 : Otok Jerolim, Uvala Kardovan

Pakleni otoci, sud-ouest de Otok Hvar (p. 138), 9h30 - 15h45 (2h), F2, 23mn

Retour au sommaire des étapes

Lundi 13 : Otok Lastovo, Skrivena Luka

S-O de l’ile (p. 111), 8h00 - 17h00 (3h), F1-2, 35mn

Retour au sommaire des étapes

Mardi 14 : Otok Mljet, Uvala Saplunara

S-O de l’ile (p. 109), 9h15 - 18h00 (2h), F1-3, 38mn

Retour au sommaire des étapes

Mercredi 15 : Dubrovnik

Mouillage devant l’entrée du port (p. 72-73), 8h15 - 13h (3h), F1, 11mn

Retour au sommaire des étapes

Jeudi 16 : Dubrovnik Marina - Otok Lopud, Uvala Sunj

Sud de l’ile (p. 85), 9h20 - 11h, 14h - 16h (3h), F1, 12mn

Retour au sommaire des étapes

Vendredi 17 : Otok Mljet, Luka Pomena

Ouest de l’ile, parc national (p. 109), 12h15 - 20h (5h), F0-1, 27mn

Retour au sommaire des étapes

Samedi 18 : Otok Mljet, Luka Pomena

Visite des lacs
Au matin nous quittons le bateau et gagnons le village de Pomena, petit port consacré au tourisme et encore un peu à la pêche. Hôtels voisinent avec appartements à louer, magasins de locations de vélos, restaurants et l’indispensable petite épicerie qui permettra d’ajuster l’approvisionnement. Mais on est loin des concentrations du continent et en ce matin le calme du lieu étonne et le fait apparaître comme une villégiature rêvée. Après avoir pris le billet d’entrée pour le parc national, une courte marche à travers une colline boisée, et c’est la découverte soudaine du premier lac en contrebas. Là, on plonge dans le superlatif : étendue turquoise, miroir immobile, seul le fin sillage d’un nageur y trace un trait léger. Eau limpide comme celle d’un atoll, au milieu de la végétation méditerranéenne, au plus plus près de cette eau salée.

Veliko Jezero
Source : François Wolf

Puis, séparé du premier par un étroit canal : c’est le deuxième lac (Veliko Jezero), le plus grand, qui communique plus loin avec la mer. Un bateau amène à l’île de Santa Maria et à son ancien monastère. Du sommet vue circulaire sur l’écrin boisé où reposent les lacs, baignade, fragments de paradis...

Malo Jezero
Source : François Wolf

L’après-midi tour du petit lac, baignade à nouveau. On quitte à regret les lacs mais au bateau l’accueil culinaire des marins restés à bord est à la hauteur de cette journée.

François Wolf

Autres photos de notre séjour sur Otok Mljet, et les photos suivantes jusqu’à la 2040. Et pour des informations touristiques

Retour au sommaire des étapes

Dimanche 19 : Otok Badija - Rt Proizd

Badija à l’est et au nord de Otok Korcula (p. 118), 9h - 11h30 (2h), F0, 13mn - Rt Proizd à l’extrême ouest de Korcula (p. 114), 14h - 19h30 (3h), F 1-2, 24mn

Retour au sommaire des étapes

Lundi 20 : Otok Vis, Viska Luka

Nord de l’ile, village de Vis (p. 130-131), 11h - 18h (1h), F 0-3, 21mn

Retour au sommaire des étapes

Mardi 21 : Kornati otoci, Otok Ravni Zakan

Sud de l’ile (p. 272), 8h - 19h30 (5h), F 0-2, 54mn

Retour au sommaire des étapes

Mercredi 22 : Kornati otoci, Otok Ravni Zakan

Repos

Kornati Otoci (îles Kornati) - Croatie
Source : Guide de navigation en Adriatique - Imray Vagnon - p. 265

Repos en plein coeur du parc national des Kornati Otoci, (Îles Kornati). Le guide Imray Vagnon, cité plus haut, les décrit ainsi :
La grande beauté des îles Kornati attire touristes et plaisanciers. Le paysage possède un aspect lunaire, la mer est claire comme du cristal et malgré la présence des bateaux et des hommes, il règne une impressionnante atmosphère de désolation. […]
Les îles sont essentiellement rocailleuses, couvertes de blocs de calcaire et d’un peu d’eau. Elles furent autrefois couvertes d’épaisses forêts, mais au fil des siècles les arbres ont été détruits par le feu, les bergers provoquant des incendies pour agrandir les pâturages des moutons et des chèvres.
A XVIIe siècle, un incendie catastrophique dévastant de grandes étendues de terres, puis en 1850 un feu qui fit rage pendant 40 jours acheva de détruire la forêt. Aujourd’hui, il y a quelques petits arbres, principalement des chênes verts, dans les vallées et les anses les plus abritées. On cultive la vigne, et l’on voit aussi figuiers et oliviers.
Les terres dénudées sont l’habitat d’insectes, de reptiles (y compris des serpents) et d’oiseaux, mais très peu de mammifères. Par contre, les eaux environnantes sont poissonneuses et abritent une riche flore sous-marine. […]

Curiosité : j’emprunte une image vue du ciel à d’autres navigateurs-blogueurs

Vue aérienne des parc nationaux de Telascica et des îles Kornati
Source : Du Sud de l’Istrie à l’archipel des Kornati

Nous avons passé deux nuit et la journée du mercredi 22 juillet dans une anse protégée au sud d’Otok (île) Ravni Zakan. L’île porte une maison du parc. Il s’agit en fait de l’hébergement des gardien qui veillent à encaisser les droits de mouillage auprès des plaisanciers. Dommage, nulle visite ni explication n’est disponible. Un ponton permet à une bonne dizaine de navires de toucher terre et de rejoindre ainsi les deux restaurants qui vivent des touristes de passage. Malgré cette fréquentation, le mouillage est resté calme et les nuits étoilées sereines, alors même que nous partagions les lieux avec un yacht qui a fasciné Pierre et Martin. Le SHEMARA, construit en 1938 avait été laissé à l’abandon pendant des années. Aujourd’hui, il se louerait jusqu’à 300 000 € la semaine pour 12 personnes maximum.

André-Jean

Retour au sommaire des étapes

Jeudi 23 : Uvala Stari Trogir

Baie sur la côte croate (p. 175), 10h45 - 22h (5h), F 0-2, puis sous orage F 8-9 de N-E (fuite en cape seiche pendant 2h), et retour à la côte pendant 2h, 31 mn

Dès le début de ce mois de juillet, encore à Paris, la chaleur pesait. Les messages de ceux qui y étaient restés nous confirmaient une canicule. Même en Corse la chaleur sans vent était plus pesante qu’à l’habitude. A Grenoble, les informations nous apprenaient que le soleil et la température étaient difficiles à supporter. L’adriatique était au même régime anticyclonique. Forte chaleur, pas ou peu de vent durant toute notre croisière. Le mois de juillet 2015 aura été le plus chaud sur terre depuis qu’il y a des enregistrements réguliers et précis. Bonheur pour des vacanciers qui sont toujours à portée d’un plongeon dans les eaux limpides à 25 - 26°C, facilité pour des navigateurs cabotant sur les rivages des iles croates, sécurité pour des marins qui, malgré leur pratique, restaient des amateurs.

Ce jeudi 23 juillet s’annonçait comme les jours précédents : calme plat au lever du jour, brise plus ou moins légère dans la journée. Il nous fallait nous rapprocher de Split où nous devions refaire le plein de carburant avant de rejoindre Kastela Marina vendredi 24 juillet au soir.

Comme à l’accoutumé, je me lève un peu après le jour (ce qui fait tôt au mois de juillet en Croatie avec la même heure officielle qu’à Paris) et je profite du calme complet du matin. Petit déjeuner en solitaire, puis vaisselle de la veille dont une externalité non recherchée, mais non refusée, était de commencer à gentiment faire entendre au reste de l’équipage le jour qui se levait.

Nous partons au moteur vers 11h, tandis que se prépare le déjeuner. L’objectif était de passer la nuit à Rogoznica sur la côte croate, et de visiter le village en soirée. Comme à l’accoutumée, une petite brise nous permet de naviguer à la voile. Ceci d’autant plus volontiers qu’une alarme impromptue nous laisse craindre un manque de fuel (En fait il s’agira plutôt d’un défaut électrique peut-être lié à un affaiblissement de la batterie de service. L’avons-nous trop solliciter en utilisant trop rarement le moteur ?)
Nous nous approchons à quelques miles de l’entrée de la calanque de Rogoznica. La veille nous avions vu au loin des formations orageuses au-dessus de la côte. Et aujourd’hui encore nous voyons de gros cumulo-nimbus porteur de pluie et de vent. Mais à présent nous étions à la côte et elle couvre rapidement. En moins d’un quart d’heure nous passons du calme à entrer les voiles au fort coup de vent, satisfaits d’être à sec de toile. Heureusement le vent pousse au large. Nous partons en fuite à 6 à 7 nœuds sans voile. Les pointes de vents sont données à 45 nœuds. Vers le Sud-Ouest, pas d’ile sur la trajectoire, mais on commence à se demander combien de temps cela va durer. Le temps de revêtir les vêtements, et c’est le grain avec pluie drue.
L’orage n’aura pas duré si longtemps. Mais tout de même deux heures de fuite puis de vent de travers et encore deux heures pour revenir à la terre. Total, nous arrivons à la nuit tombée dans une baie inconnue. C’est bien la première fois que mouille dans l’obscurité. Mais le calme est revenu.

André-Jean

Retour au sommaire des étapes

Vendredi 24 : Split Marina - Kastela Marina

Passer à la pompe de Split (p. 164 ; 110 l de diesel et 2,75 l d’essence annexe), et retour à Kastela (p. 167), 11h30 - 17h30 (4h), F 0-2, 23 mn

Retour au sommaire des étapes

Samedi 25 : Kastela Marina - Paris

Rangement, départ, aéroport, vol retour

Retour au sommaire des étapes


Voir en ligne : Croatie 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)