Sentiers

Entre deux

Accueil > Le meilleur est avenir ... > Activité multiface au service des hommes et du patrimoine

Activité multiface au service des hommes et du patrimoine

dimanche 4 janvier 2015, par André-Jean

Une entreprise d’insertion fournit plusieurs types de services : formation de personnes souvent loin de l’emploi, réduction du nombre de chômeurs et des dépenses afférentes, réalisation de travaux et de prestations de service susceptibles d’être en concurrence avec d’autres fournisseurs. Les attentes multiformes de sociétés complexes appellent de plus en plus souvent des réponses multifaces.

Depuis 10 ans, Acta Vista développe des chantiers d’insertion professionnelle et de valorisation du patrimoine ancien, en partenariat avec un organisme de formation et une entreprise solidaire à vocation d’insertion. Il s’agit de trois structures complémentaires qui conjuguent leurs vocations sociales, pédagogiques et leurs expertises techniques pour la formation et la qualification des personnes éloignées de l’emploi. Le modèle social et économique développé par Acta Vista, BAO (organisme de formation) et son entreprise solidaire intègre :

Trois axes :
- l’accompagnement vers l’emploi des personnes en difficulté professionnelle par la formation et la qualification aux métiers du bâtiment ;
- la valorisation du patrimoine bâti classé, ancien ou naturel par la mise en œuvre de chantiers de réhabilitation et de restauration du patrimoine, supports des actions d’insertion et de qualification d’Acta Vista ;
- la sensibilisation de tous les publics au développement durable, à la préservation du patrimoine et à sa transmission aux générations futures.

Quelques chiffres-clés :
- 3 800 demandeurs d’emploi recrutés par Acta Vista depuis 10 ans
- 300 personnes embauchées sur des chantiers du patrimoine chaque année
- 200 000 heures de formation délivrées par an
- 60 % des salariés en insertion admis chaque année à un titre professionnel qualifiant
- 90 % des candidats obtiennent leur certificat de compétence professionnelle

Pour illustrer son activité, voici un exemple récent portant sur le projet de restauration du Fortin de la Cride en partenariat avec la Ville de Sanary-sur-Mer. Acta Vista a sollicité la Ville de Sanary- sur-Mer, afin de réaliser en partenariat une action de professionnalisation et de qualification sur les métiers du patrimoine, destinée à des jeunes demandeurs d’emploi sans qualification. Les travaux ont débuté en janvier 2013 et ont pour support pédagogique le fortin de la CRIDE. Cet ouvrage du XVIIe siècle doit devenir à terme l’« Ecole de la mer et de l’environnement » sous le parrainage de Jean Michel Cousteau.

Batterie de la Cride, Sanary-sur-Mer
ACTA VISTA a sollicité la Ville de Sanary-sur-Mer, située entre Bandol et la Seyne sur Mer dans l’ouest du Var, afin de réaliser en partenariat un Chantier Ecole du Patrimoine, destiné à des jeunes demandeurs d’emploi du territoire.

Enjeux du projet :
- Embaucher 16 jeunes sans qualification en contrat de professionnalisation durant 1 an pour les qualifier au métier d’ouvrier qualifié en restauration du patrimoine ;
- Conduire à l’emploi ces personnes dans le secteur du BTP ;
- Accompagner la création d’activité dans la maçonnerie du bâti ancien ;
- Sauvegarder le fortin de la Cride pour y créer l’école de la mer et de l’environnement.
Impacts :
- Social et emploi : 48 personnes (16 par an) seront embauchées, formées, qualifiées, accompagnées à l’emploi et/ou à la création d’activité sur le bassin d’emploi Ouest Var ;
- Patrimonial : la valorisation du fortin datant du XVIIème siècle est ancrée dans le patrimoine historique et culturel local ;
- Intérêt Collectif : le site est destiné à devenir l’école de la mer et de l’environnement.
Equipe :
- 1 directeur des travaux ;
- 2 chefs de chantier/formateurs ;
- 1 responsable pédagogique ;
- 16 Salariés en Contrat de professionnalisation ETP par an sur 3 ans.
Partenaires et mécènes :
- Ville de Sanary ;
- Mécénat Fondation d’entreprise Total
- Fondation du Patrimoine
- Fondation VEOLIA Environnement

En mars 2012, le cabinet de conseils McKinsey & Cie a rendu une étude sur le modèle Acta Vista qui révèle que l’embauche de chaque demandeur d’emploi dans le cadre de ses chantiers génère un gain de 7 à 10 K€ pour la collectivité, soit 1,3 M€ / an. De même, son essaimage au niveau national, à marché constant, permettrait la création de 5 000 contrats de réinsertion par an et de générer un bénéfice annuel de 36 à 54 millions d’euros pour les collectivités. En 2010, une moyenne de 188 personnes est en phase de réinsertion sur les chantiers d’Acta Vista, pour une durée d’environ 8,5 mois.


Voir en ligne : Acta Vista

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)