Sentiers

Entre deux

Accueil > Le meilleur est avenir ... > Concilier ville et agriculture

Concilier ville et agriculture

dimanche 4 janvier 2015, par André-Jean

Face à la menace de voir revenir des crises alimentaires, les ressources de production agricole apparaissent comme un bien commun. Elles peuvent être remises en cause par une extension mal maîtrisée de la ville, et ceci d’autant plus, que la demande de logements est forte dans notre pays, notamment en périphérie des grandes agglomérations. Contenir l’étalement urbain et concilier la ville avec la consolidation d’une production agricole économiquement viable s’inscrit dans les objectifs du développement durable.

Le projet d’agriculture urbaine du Triangle Vert est fondé sur la volonté de mettre en œuvre un projet de développement destiné à maintenir la qualité des territoires, leurs activités et leurs paysages. Cette orientation a pour objectif de replacer durablement l’homme et son avenir au cœur des choix de développement.

Localisation du Triangle vert
Ce territoire situé à moins de 20 kilomètres de Paris, regroupe les municipalités de Marcoussis, Saulx-les Chartreux, Champlan, Nozay, Villebon-sur-Yvette, ainsi que leurs agriculteurs. Il regroupe plus de 28 000 habitants, sur une surface totale de 4 282 hectares dont 40 % d’espaces agricoles, 25 % d’espaces naturels et environ 30 exploitations viables à long terme.

A la demande d’élus locaux désireux de mieux connaître les activités agricoles implantées dans leurs circonscriptions, trois études de territoire ont été confiées à des étudiants de l’école du Paysage de Versailles et des élèves ingénieurs de l’INRA. L’agriculture, encore bien présente, était cependant soumise à de nombreuses contraintes engendrées par sa localisation périurbaine et la recherche de terrains constructibles. Les études ont mis en avant que l’agriculture périurbaine produit en premier lieu des denrées alimentaires mais représente aussi pour les riverains un espace de qualité.
L’échelle pertinente pour des projets agricoles viables étant intercommunale, les cinq communes concernées ont décidé de s’unir pour mieux valoriser les territoires et activités agricoles comme une des composantes essentielles de leurs projets de développement. La préservation de ces espaces agricoles périurbains a également été justifiée par les valeurs économiques, sociales, identitaires et paysagères attachées à ces territoires.
Depuis, le Triangle Vert et ses membres ont développé diverses actions : maîtrise foncière, tracé d’itinéraires de découverte de l’agriculture, sensibilisation des enfants, opérations de nettoyage, expérimentation de techniques agricoles innovantes, protection des cultures sensibles, remise en culture des friches, mise en place de circuits courts pour la distribution des produits, expositions, promenades commentées... L’implication de tous, élus comme agriculteurs, s’est révélée nécessaire pour imposer ce projet.

Les actions menées par le Triangle Vert et ses membres sont soutenues financièrement par : le Ministère chargé de l’Agriculture, le Conseil régional d’Ile-de-France et le Conseil général de l’Essonne.


Voir en ligne : Le Triangle Vert

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)