Sentiers

Entre deux

Accueil > Marcher avec ... > Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme > Grands immeubles bois

Grands immeubles bois

lundi 25 août 2014, par André-Jean

Informé en février 2014 du projet en faveur de Bâtiments de grande hauteur en bois, Nicolas Hulot avait tenu à faire part de sa première réaction intuitive en sa faveur. L’un des enjeux les plus lourds que notre pays ait à relever est de continuer à satisfaire une demande légitime de logements de très nombreux Français et de bâtiments d’activités tout en réduisant les impacts environnementaux, notamment les émissions de gaz à effet de serre, maintenant et dans l’avenir.

Immeuble de bureaux en bois
Siège de l’INPI à Courbevoie (92), Surface 8180 m² , Année 2012

Alors que le Comité de pilotage interministériel a entériné le « Plan Industries du Bois » le 18 juin dernier, ce dernier s’organise pour mettre en marche le projet « grands immeubles bois ».
L’innovation repose sur le développement de bâtiments performants d’une quinzaine d’étages, portés par une structure bois et entièrement aménagés et agencés en bois. D’ici trois ans, une première salve de dix grands immeubles à vivre bois sortira de terre. Ils se distingueront par des espaces -de logement ou d’activité - « prêts à vivre » qui allient ville et confort, savoir-faire à la française et design, responsabilité écologique et innovation.
Ce projet reçoit également le plein soutien du Club des bioéconomistes.


Voir en ligne : La profession s’organise pour mettre en oeuvre le "Plan Industries du Bois"

Messages

  • Séduisant, mais qu’en est-il de l’impact sur les forêts et du danger accru d’incendie ?

  • L’impact attendu sur les forêts est une meilleure mobilisation du bois d’oeuvre français, débouché noble et rémunérateur, aujourd’hui couvert par l’importation, qui permet de renouveler les peuplements âgés (ce qui est très coûteux en France), et d’entraîner la production de co-produits et sous produits destinées à l’industrie (papier et panneaux) et à l’énergie, alors que la concurrence d’usage est très forte sur ces deux derniers segments du marché. La mobilisation et le renouvellement des peuplements permettront de réduire la vulnérabilité des forêts au changement climatique, en réduisant leur consommation d’eau par une sylviculture adaptative, et les risques de tempêtes, d’autant plus lourds que els volumes sur pied sont importants.
    Pour l’incendie, il est proposé de prévoir des services d’ingénierie incendie qui permettront en cas de sinistre de ralentir la propagation du feu et de disposer du temps nécessaire pour évacuer le bâtiment. Contrairement à ce qui est généralement répandu, le bois massif en structure se consume lentement, et tout ce sujet fera l’objet d’une commission technique associant la sécurité civile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)